4 manières d’augmenter votre bonheur

Transformez votre quotidien et accédez au bonheur scientifiquement prouvé

4 manières d’augmenter votre bonheur

action bonheur

Dans cet article, je vous présente 4 pratiques qui vont vous permettre d’accroître de manière certaine votre sentiment de bonheur. C’est-à-dire 4 pratiques testées et validées par la science.

Avant de m’exécuter, je vous invite à aller consulter, si vous le souhaitez, l’article qui précède celui-ci et qui s’intitule : “La formule du bonheur enfin dévoilée”. Cela vous permettra de situer la place des pratiques que je vous propose dans l’ensemble des paramètres intervenant dans le bonheur.

Pour vous résumer les choses, le bonheur peut s’écrire sous la forme d’une formule mathématique qui est le fruit de plusieurs années de recherches acharnées, menées par des scientifiques du monde entier.

La voici :

B = V + C + A

Hop, hop, hop… les allergiques chroniques aux mathématiques peuvent regagner leur place sans crainte. Je vais vous expliquer rapidement ce que cette équation signifie.

B, c’est votre niveau de bonheur global.

Grosso modo, il renvoie à votre propre ressenti lorsque vous vous posez la question : “A quel point est-ce que je me sens heureux maintenant ? ”.

Vous trouverez à ce propos une application pour mesurer votre niveau de bonheur global en CLIQUANT ICI.

V, c’est votre valeur de référence en matière de bonheur.

Même si cela peut vous paraître surprenant, une partie de votre ressenti concernant votre bonheur est définie biologiquement. On peut dire qu’elle est héritée de vos ascendants.

Cette valeur, dite “de référence” peut-être plus ou moins élevée selon les personnes néanmoins ce qu’il est important de retenir c’est que quoi qu’il vous arrive dans la vie, des événements heureux ou au contraire malheureux, avec le temps et sans actions particulières de votre part, vous tendrez naturellement à revenir vers cette valeur de référence.

C, ce sont vos circonstances de vie.

Elles font référence aux conditions générales dans lesquelles vous vivez, comme par exemple, votre pays de résidence et son régime politique, votre situation de famille, votre niveau de santé, votre niveau de vie, le climat que vous connaissez…

Contrairement à certaines idées reçues, les recherches montrent que l’ensemble de ces paramètres n’ont que peu de poids dans le sentiment de bonheur. C’est ce qui explique que l’on rencontre des gens heureux et malheureux chez les riches, les pauvres, les malades, les personnes en bonne santé, les habitants des régions ensoleillées, les habitants des régions froides…

A, ce sont vos actions intentionnelles.

Ces actions, dont les 4 que je vais vous présenter par la suite font partie, sont très intéressantes.

Pourquoi ? Car vous avez sur elles un pouvoir très important. Ce qui, soit dit en passant, n’est pas le cas pour votre valeur de référence et peu le cas pour vos circonstances de vie.

Concrètement, cela veut dire que vous pouvez choisir de mettre ces actions intentionnelles en place dans votre quotidien quand bon vous semble dans l’optique d’augmenter considérablement votre ressenti en matière de bonheur.

Toutes ces actions renvoient à la manière dont vous percevez et analysez le monde qui vous entoure, notamment :

  • Votre vision de vous-même et des autres
  • Votre manière de prendre des décisions
  • Votre façon de percevoir votre passé et votre avenir

Action intentionnelle 1 : Manifester de la gentillesse

Cela va peut-être vous paraitre “cucul la praline”, c’est pourtant un fait avéré scientifiquement : manifester de la gentillesse envers autrui dans les gestes du quotidien augmente le niveau de bonheur de manière durable.

Cette gentillesse du quotidien n’a pas besoin d’être extraordinaire, elle relève d’actions simples comme tenir la porte à quelqu’un, faire la vaisselle de votre colocataire ou encore préparer un café à votre ami(e).

Les nombreuses études portant sur le sujet montrent que dans cette pratique de la gentillesse l’adage “La qualité vaut mieux que la quantité” s’applique à plein.

Ainsi, la gentillesse que vous manifestez doit être sincère. Inutile de simuler ou de feinter, cela serait inutile voire même contre-productif.

A ce propos, une étude menée par un professeur de l’université de Francfort ayant suivi pendant 2 ans les réactions de 4000 opérateurs de centre d’appels fait apparaitre que ceux qui se sentaient “obligés” de se montrer gentil et aimable envers leurs interlocuteurs ressentaient au final plus de stress, avaient un rythme cardiaque plus élevé et une plus grande tendance à la dépression que les opérateurs qui montraient une gentillesse sincère.

Un autre point à soulever concerne le fait que, même si vous êtes sincères, vous ne serez pas de plus en plus heureux en augmentant de plus en plus la fréquence de vos manifestations de gentillesse. A un moment, les effets vont s’arrêter en raison du fait que vous allez vous habituer.

Pour être plus clair, ce qui compte c’est la variété et le placement de vos actes de gentillesse dans le temps. Dès lors, il sera plus efficace de donner un coup de main à votre voisine âgée qui a du mal à sortir les courses de son coffre le lundi, de tenir la porte à quelqu’un le mercredi et le jeudi d’offrir un café à votre collègue de bureau que de, tous les jours, faire la vaisselle de votre colocataire…

Action intentionnelle 2 : Exprimer de la gratitude

Une autre manière d’augmenter le bonheur de manière durable consiste à ’exprimer votre gratitude envers la vie d’une manière générale.

La gratitude peut se définir comme le sentiment éprouvé par quelqu’un lorsqu’il affirme que quelque chose de positif lui est arrivé et qu’il reconnait, en plus, qu’une source extérieure est en grande partie responsable de ce bienfait. Par exemple, je suis empli de gratitude envers vous (vous êtes la source extérieure) lorsque vous m’apportez plus de visibilité (c’est le bienfait que vous m’apportez) en partageant cet article avec vos amis sur votre réseau social préféré (Merci d’ailleurs pour ce partage).

Comment vous y prendre pour bénéficier des effets de la gratitude de manière efficace ? La science nous apprend qu’un des moyens les plus sûr est de tenir un journal de gratitude…

Pour ce faire, notez chaque soir, juste avant de vous endormir (c’est la dernière chose que vous allez faire avant de fermer les yeux), 3 à 5 choses pour lesquelles vous êtes reconnaissants. Ces choses peuvent être banales ou extraordinaires, peu importe. Par exemple, cela peut-être : avoir vu le sourire d’un enfant, s’être fait aider par un(e) ami(e) ou encore avoir eu un enfant…

Pour éviter le même phénomène d’habituation auquel je faisais référence à propos de la gentillesse, mieux vaut réaliser cet exercice sur des périodes qui ne sont pas trop longues. Ainsi, il est plus intéressant de le pratiquer sur une quinzaine de jours que sur 6 mois d’affilée. De la même manière, il est plus efficace de remplir votre carnet 2 fois dans une semaine que de le faire tous les jours.

Si vous voulez bénéficier d’encore plus d’informations pratiques à propos de cette notion de gratitude, vous êtes libres d’aller consulter un article qui ne parle que de ça en CLIQUANT ICI.

Action intentionnelle 3 : Visualiser les meilleures versions possibles de soi

Une autre action intentionnelle testée par les scientifiques, qui ne sont jamais à court d’idées, consiste dans le fait de visualiser mentalement les meilleures versions possibles de soi-même.

De manière concrète, il s’agit de prendre le temps de vous imaginer tel que vous voulez être idéalement dans le futur.

C’est, à vrai dire pour l’avoir pratiqué, un exercice vraiment sympathique lorsque l’on s’y prête sans aucune retenue, sans limitation…

Voici une démarche possible pour réaliser cet exercice.

Librement inspiré des travaux d’Antony Robbins (1989)

  • Tout d’abord, munissez-vous d’un stylo et d’une feuille de papier ou ouvrez un document de traitement de texte sur votre pc.
  • A l’aide des questions ci-dessous, faites l’inventaire de vos rêves, de tous vos rêves, même des plus fous, même de ceux dont vous vous dîtes qu’ils sont utopistes et que jamais ils ne pourront exister ailleurs que dans votre esprit.
    • Quels sont mes rêves actuels ?
    • Qu’est ce que je veux à l’avenir, être, accomplir, partager, posséder ?
  • A partir de tout ce que vous avez noté, créez-vous une image mentale de votre vie telle que vous la rêver, de votre vie idéale. Faîtes-vous plaisir, allez-y à fond. Attention cette étape est essentielle car les recherches montrent que l’absence de visualisation interne ne produit pas d’augmentation significative du niveau de bonheur ressenti. Ce serait dommage de passer à côté de l’effet recherché.
  • Sur la base de votre rêve de fou, répondez sur votre document aux questions suivantes :
    • Qu’est-ce que vous voyez et entendez dans ce rêve ?
    • Quel est votre lieu de vie ?
    • Qui sont les personnes qui vous entourent ?
    • Quelles sont vos activités ?
    • Quels sont vos capacités, vos compétences ?
    • Quelle est votre situation matérielle ?
    • Comment vous sentez-vous physiquement ?
    • Comment vous sentez-vous psychologiquement ?
    • Quelles sont vos pensées dans ce rêve ?
    • Quelles sont vos émotions dans ce rêve ?

Tout en répondant aux questions, continuez à enrichir votre visualisation mentale, ajoutez-y de plus en plus de détails jusqu’à ce que vous soyez pleinement et totalement satisfait. Écrivez jusqu’à tarir complètement votre source d’inspiration…

Un petit rappel d’importance, n’ayez pas peur de vos rêves… Ne vous fixez aucunes limites, mettez-les K.O !!!

Pour ne rien vous cacher, il faut au minimum 20 à 30 minutes pour réaliser ces étapes… Cependant, je peux vous assurer que c’est un temps qui vaut le coût à la fois sur l’augmentation de votre niveau de bonheur mais aussi parce que ce petit exercice va vous amener à mieux identifier et intégrer vos priorités et vos objectifs dans la vie.

Je fais une petite parenthèse en vous invitant à aller consulter 2 de mes articles qui traitent de la concrétisation des objectifs munis de vos notes. Vous y trouverez de quoi réaliser votre rêve…

Je ferme la parenthèse.

  • Une fois votre rêve dans vos notes et surtout dans votre tête, revenez-y 2 fois par semaine pendant environ 4 semaines d’affilée, pas plus, pour ne pas tomber dans la corvée ou l’habitude. A chaque fois visualisez-vous et améliorez encore les choses… Vous verrez bien ou cela vous mène.
  • Bon voyage dans les meilleures versions de vous-même !!!

Action intentionnelle 4 : Revivez vos expériences heureuses

Pour terminer la série de ces 4 actions intentionnelles visant à augmenter votre bonheur, je vous propose une chose toute simple.

Amusez-vous à revivre, à revoir en pensée les événements positifs de votre vie. Repensez et visualiser à nouveau dans votre tête la meilleure journée de votre vie, un événement heureux que vous avez vécu, une situation dans laquelle vous avez ressenti de la joie… Tout est bon à prendre.

Cela peut paraitre banal comme action mais, là-encore, la science est formelle, ça marche !!!

Donc allez-y ressassez vos joies… Après tout, nous ne nous privons généralement pas pour le faire avec nos peines et les événements négatifs de notre vie.

Pour conclure : Suivez votre niveau de bonheur dans le temps

Je vous invite à aller mesurer votre niveau global de bonheur à l’aide de l’application qui se trouve dans cet article avant et après avoir mis en place ces actions dans votre quotidien. Vous pourrez ainsi suivre concrètement votre évolution dans le temps.

Avant de partir, vous êtes libres de visionner cette petite vidéo qui parle également du bonheur, sous un angle un peu différent.

J’en arrive à présent au terme de cet article.

Merci de m’avoir lu.

Vous êtes libres de partager cet article autour de vous.

Mes références et sources d’inspiration : C’est juste en dessous

Martin-Krumm, C. (2011). Traité de psychologie positive. De Boeck.

Robbins, A., & Dumas, M. H. (1989). Pouvoir illimité. Robert Laffont.

Boehm, J. K., Lyubomirsky, S., & Sheldon, K. M. (2008). Spicing up kindness: The role of variety in the effects of practicing kindness on improvements in mood, happiness, and self-evaluations. Manuscript in preparation.

Sheldon, K. M., & Lyubomirsky, S. (2006). How to increase and sustain positive emotion: The effects of expressing gratitude and visualizing best possible selves. The Journal of Positive Psychology, 1(2), 73-82.

Lyubomirsky, S., Sousa, L., & Dickerhoof, R. (2006). The costs and benefits of writing, talking, and thinking about life’s triumphs and defeats. Journal of personality and social psychology, 90(4), 692.

Partagez votre science :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 13
  •  
  •  
  •  
  •  

2 réponses

  1. Lirone dit :

    Je découvre ton blog ! Chouette ! Cool que tu parles de science du bonheur 😉 C’est un sujet très intéressant dès lors que l’on décide de s’y plonger !
    Par moment pas facile quand tu vois la tête de certains papiers scientifiques…

    Bref, continue ! 🙂

    • Grégory Besnard dit :

      Merci Lirone pour ton message. Je suis râvi que l’idée de mon blog t’intéresse. De mon côté, je suis ton blog et je trouve tes articles très intéressants.
      Au plaisir d’une collaboration…

      A très bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *