Ma meilleure astuce pour appliquer vos bonnes résolutions

Transformez votre quotidien et accédez au bonheur scientifiquement prouvé

Ma meilleure astuce pour appliquer vos bonnes résolutions

Bonne résolution

Une année se termine, une autre commence…

Voilà une magnifique phrase d’accroche, pleine d’une profondeur certaine. Non ? Bon OK, je vais rebosser mes introductions pour les articles ultérieurs… C’est promis.

En attendant, au lieu de vous moquez de mes élans poétiques, réjouissez-vous car voilà que revient “THE” période cruciale. Celle des engagements envers soi-même, celle où l’on se jure de faire mieux, de s’améliorer, de devenir meilleur en somme.

Vous l’aurez reconnue, cette période bénie des dieux, c’est celle de la prise des bonnes résolutions.

Ah, les bonnes résolutions… Quel phénomène troublant et paradoxal !!!

Au moment de les prendre nous ne manquons généralement pas d’imagination : perdre du poids, arrêter de fumer, se mettre au sport, dépenser moins d’argent, se coucher plus tôt, arrêter de regarder des conneries sur internet, appeler plus souvent grand-maman… J’en passe et des meilleures !

En revanche, pour les tenir c’est une autre paire de manches… Ainsi, lorsqu’arrive le 31 janvier, malgré toute notre bonne volonté, nos bonnes résolutions sont bien souvent embourbées sous le poids de nos anciennes habitudes…

Mais alors que se passe-t-il entre le début et la fin du mois de janvier ? Un phénomène magique et paranormal est-il à l’œuvre, une malédiction peut-être ? Pourquoi, malgré toute notre motivation à changer en mieux cela coince-t-il ?

Eh bien, c’est ce que je vais vous expliquer dans le paragraphe ci-dessous. Vous êtes prêts ? Agrippez-vous à ce qui vous tombe sous la main et prenez une profonde inspiration…

Pourquoi ne tenons-nous pas nos résolutions ?

La réponse à cette question, présente sur toutes les lèvres, réside dans la manière dont nous formulons et définissons nos bonnes résolutions. En effet, dans la plupart des cas, nos résolutions sont formulées d’une manière superficielle qui ne nous permet pas de rester motiver pour les tenir dans le temps.

Pour éclairer et étayer mon propos, laissez-moi vous présentez 2 forces à l’œuvre en matière de tenue de bonnes résolutions :

  1. La VOLONTÉ que l’ami Larousse (en ligne) définit comme “la disposition de caractère qui porte à prendre des décisions avec fermeté et à les conduire à leur terme sans faiblesse, en surmontant tous les obstacles”. Comme vous pouvez le constater, ce n’est pas de la rigolade de faire preuve de volonté, cela relève presque d’un combat contre soi et les éléments… Il s’agit de faire preuve de force quoi qu’il arrive… Il est possible de reconnaître des résolutions portées par la volonté à leur formulation de type : “Il faut que…” , “Je dois…”.
  2. La MOTIVATION qui peut se définir comme la force qui pousse quelqu’un dans l’action, qui l’attire dans la réalisation d’un but donné et dont la marque se retrouve dans des résolutions de type : “J’ai envie de…” , “C’est important pour moi de…”

Quel est le rapport entre la volonté, la motivation et le fait de tenir nos bonnes résolutions ?

J’y arrive… L’erreur que nous commettons généralement lorsqu’il s’agit de tenir nos résolutions c’est de prendre appui, quasi exclusivement, sur notre volonté. Nous choisissions la voie difficile, celle du combat et laissons de côté le moteur puissant de la motivation…

Comme je l’évoquais tout de suite, cela donne des résolutions de type “il faut que je perde du poids”, “il est nécessaire que je me remette au sport” ou encore “il est indispensable que je lise plus”…

Le hic, c’est que la volonté, même si elle est souvent nécessaire pour initier de nouvelles actions, diffère de sa consœur la motivation sur un point crucial : Elle s’épuise au fur-et-à-mesure que nous la sollicitons…

Dès lors, une seule solution : Aller frapper à la porte de votre motivation pour lui demander un petit coup de pouce.

Avant de vous donner quelques combines de sioux pour y parvenir. Voici une petite illustration :

Cette année vous avez pris l’engagement de vous mettre au régime et de perdre du poids. Bravo, belle initiative…

Le soir du 15 janvier, vous êtes invités à manger chez des amis : apéro, entrée, plat, fromage. Du copieux donc…

Arrive le moment du dessert. C’est un magnifique fondant au chocolat que l’on vous présente (ou autre chose si vous n’aimez pas le chocolat…) et vous êtes littéralement accroc aux desserts. Alors que l’objet de votre désir est sous votre nez, votre petite voix intérieure s’agite et vous dit : “Tu as assez mangé, n’oublies pas ton régime, il ne faut absolument pas que tu te laisses tenter. Fais preuve de volonté…”.

Votre hôte vous propose une part de ce fondant, vous refusez poliment et regardez les autres personnes se servir avec plaisir. Vous vous dîtes que c’est un mauvais moment à passer, voilà tout.

Alors que tout le monde à son assiette garnie, c’est le drame. Votre ami revient vers vous et vous dit “Tu es sûr de ne pas en vouloir de mon fondant, il est super bon. Je ne veux pas me vanter mais ce dessert c’est ma spécialité”. La tension en vous est à son paroxysme. Cette fois c’en est trop, votre volonté explose en vol et vous acceptez l’indécente proposition en vous disant : “Ce n’est pas bien, tu ne respectes pas tes engagements. Et ton régime, ce n’est pas comme ça que tu vas perdre du poids… Bravo”.

Imaginez maintenant qu’au moment où l’infâme tentateur est revenu à la charge vous vous soyez dit : “Non, je ne vais pas en prendre car j’ai envie de tenir mon régime et de pouvoir me balader en maillot de bain sans complexe sur la plage cet été, j’ai envie de prendre soin de mon corps et de ne pas le surcharger, j’ai envie de me réconcilier avec ma silhouette et de me sentir bien physiquement…”. Je parie que vous auriez certainement tenu bon… Tout simplement parce que dans le 2ème cas vous auriez fait appel à votre motivation et non à votre seule volonté.

Comment sortir du piège de la volonté et prendre des résolutions motivantes ?

Étape 1 : Exprimez votre résolution en précisant ce que vous voulez plutôt que ce que vous ne voulez plus

L’observation de ceux qui réussissent à tenir leurs résolutions nous apprend une chose essentielle : il est de loin plus efficace de faire des efforts pour aller vers un état que l’on veut atteindre plutôt que de se battre dans l’optique de fuir un état dans lequel on se trouve déjà et qui ne nous satisfait plus.

La raison en est simple, et renvoie à ce que j’évoquais plus haut, “fuir” repose essentiellement sur un effort de volonté tandis que “aller vers” s’appuie davantage sur la motivation.

Prenons un exemple pour que cela soit un poil plus parlant…

Supposez que votre bonne résolution pour l’année à venir soit “il faut que j’arrête de passer toutes mes soirées sur internet”. Cela parle à quelques-uns… Non ?

En tout état de cause, nous sommes là en présence d’un cas de bonne résolution de type “fuite” puisque l’objectif est d’arrêter un comportement.

Pour passer de cette formulation à une autre qui fera davantage appel à la motivation, je vous invite à vous poser la question suivante : “Par quoi ai-je envie de remplacer ce comportement ?”.

Dans notre exemple, une réponse possible pourrait être “lire des livres” auquel cas la formulation de la résolution passerait de “Il faut que j’arrête de passer toutes mes soirées sur internet“ à “ J’ai envie de passer mes soirées à lire des livres”.

Bien entendu, si votre résolution exprime d’entrée de jeu ce que vous voulez atteindre, passez à l’étape 2 sans l’once d’un regret…

Étape 2 : Rendez attirante votre résolution

Maintenant que vous savez vers quoi vous voulez aller. Il s’agit de renforcer fortement l’attrait de votre résolution.

Pour y parvenir, basez-vous sur la question qui suit : ”Quels sont les bénéfices que l’atteinte de ma résolution va m’apporter ?”

Que pourrait-on répondre dans le cas de notre exemple de la lecture des livres en soirée. Et bien, à brûle-pourpoint, cela pourrait ressembler à : “Passer mes soirées à lire des livres va me permettre d’apprendre de nouvelles choses, d’avoir le sentiment de passer mon temps à la réalisation de quelque chose d’utile, de mieux dormir…”

Pour cette étape, comme pour les suivantes d’ailleurs, n’hésitez pas à vous munir d’une feuille de papier et d’un crayon (ou de votre ordinateur et d’un fichier Word si vous êtes modernes) afin de prendre en note vos réponses. Épuisez-y toutes vos idées, ne vous souciez pas de ce que vous notez, allez-y à fond jusqu’à ce que vous soyez à sec d’inspiration.

Étape 3 : Visualiser-vous lorsque vous aurez atteint votre résolution

Récapitulons, vous savez où vous voulez aller et ce que cela va vous apporter comme bénéfices.

Afin de bétonner le truc à mort, je vous invite maintenant à un petit voyage dans votre avenir. Le principe de ce voyage est simple, en revenir avec ce que je nomme “un souvenir du futur”. Et ouais, rien que ça…

En fait, c’est un peu comme dans les films “retour vers le futur”…

Oui, je suis conscient que mes références datent légèrement, mais que voulez-vous, je ne rajeunis pas…

Si vous n’avez pas vus ces films, ne tenez pas compte de la phrase qui suit (et accessoirement, allez les regarder)…

Montez dans la Delorean et réglez votre destination au moment de votre futur où vous avez atteint votre but. C’est bon ? Descendez et répondez aux questions suivantes :

  • Qu’est-ce que je vois maintenant que j’ai tenu ma résolution ?
  • Qu’est-ce que je ressens maintenant que j’ai tenu ma résolution ?
  • Comment est-ce que je me comporte maintenant que j’ai tenu ma résolution ?
  • Que me renvoie mon entourage maintenant que j’ai tenu ma résolution ?

Suivons le fil de notre exemple, voilà ce qui pourrait ressortir lors de cette étape : “ Maintenant que j’ai tenu ma résolution, je me vois dans mon lit en train de lire un roman pendant 1h chaque soir, je me sens bien et serein, je suis au calme et passionné par ma lecture. Lorsque j’éteins la lumière, je m’endors facilement en repensant à ce que je viens de lire. Cette nouvelle habitude m’apporte de la satisfaction car à la fois, elle me permet de couper avec les tracas du quotidien, de m’endormir plus tôt et de mieux dormir. Ainsi, je me réveille plus tôt et en meilleure forme. Mes proches me le disent d’ailleurs, je suis plus énergique, plus disponible…”

Étape 4 : Affûtez votre résolution

Ici, il s’agit de faire un petit travail de stratège sur la base des éléments que vous avez identifiés dans l’étape 3. L’objectif poursuivi étant de rendre votre résolution aussi précise que possible, de l’affûter telle une lame de rasoir…

Pour y parvenir, intégrez dans votre formulation un maximum d’éléments qui vous permettront de répondre à la question : “Comment saurais-je que j’ai tenu ma résolution ?”.

Toujours dans notre fil rouge cela pourrait donner : “ J’ai envie de lire, chaque soir pendant 1 heure dans mon lit, avant de m’endormir”

Étape 5 : Allez à la recherche de votre motivation profonde

A présent que vous avez “LA” formulation précise de votre résolution et que vous avez identifiez tout ce que son atteinte allait vous apportez, le temps est venu de vous interroger sur ce qui vous attire profondément vers cet engagement en vous demandant simplement  : “Quelle image aurais-je de moi lorsque j’aurais tenu ma résolution ?  “

Dans notre cas, cela pourrait ressembler à : “ Lorsque je lirais des livres chaque soir pendant 1 heure avant de m’endormir, je serais fier de moi, je serais en accord avec la personne que j’ai envie d’être. Je me considérerais en évolution, heureux de m’accorder un temps de détente qui me permet de me construire…”

Vous l’aurez compris, il s’agit ici d’aller chercher dans vos tripes… L’important est de vous assurer que vous vous fixez une résolution car celle-ci est importante pour vous et non pas parce que vous voulez faire plaisir ou satisfaire quelqu’un d’autre…

Étape 6 : Augmentez votre lucidité

Avant de passer dans le concret de l’action, il est temps d’augmenter votre lucidité sur vous et votre environnement.

Pour ce faire, basez-vous sur les questions ci-dessous :

  • Qu’est-ce qui, actuellement, va m’aider à tenir ma résolution ?
  • Qu’est-ce qui, actuellement, va me freiner dans l’atteinte de ma résolution ?
  • Comment vais-je prendre ces éléments en compte ?

Toujours avec notre exemple on pourrait dire : “Ce qui va m’aider c’est d’éteindre l’ordinateur juste avant de manger pour éviter toutes tentations à l’issue du repas, de prendre une douche avant de me mettre au lit pour me détendre et me sentir bien au moment du coucher, de prendre le temps de choisir des livres qui vont éveiller ma curiosité…

Ce qui pourrait me freiner serait de regarder une vidéo sur internet pendant que je mange, il serait alors difficile de m’arrêter. Mon envie de savoir ce qui se passe sur les réseaux sociaux va être aussi difficile à contrer…

Pour prendre en compte ces éléments, je pourrais me rappeler que lorsque je suis tenté d’aller sur internet en soirée, je me couche tard et j’ai du mal à m’endormir ce qui fait que je suis fatigué le lendemain. je pourrais manger avec la radio, poser le livre que je veux lire dans un endroit où je le verrais facilement. Je pourrais me réserver d’autres moments dans la journée où je pourrais aller sur internet… ”

Étape 7 : Facilitez-vous l’action

Nous en arrivons maintenant à la dernière étape… Ouf, c’est presque fini.

La question est ici, comment passer à l’action ? Eh bien, je dirais qu’il s’agit pour s’assurer le succès, de prendre une fois de plus exemple sur ceux qui tiennent leurs bonnes résolutions. Cela nous apprend deux choses sur eux :

  1. Ils ne cherchent pas aller plus vite que la musique
  2. Ils ne cherchent pas le parcours sans faute

Concrètement, cela signifie qu’il est important que vous vous fixiez des paliers et que si, à un moment, vous ne tenez pas ce que vous vous êtes promis, vous puissiez être en mesure d’en prendre acte et de vous ressaisir rapidement sans culpabiliser

Pour y parvenir, nul besoin de plan en 32 étapes, une seule question suffit : “Quelle est l’action facile que je peux réaliser maintenant qui va me permettre de tenir ma résolution ?”

Ainsi, pour reprendre l’exemple de la lecture du soir… le premier palier pourrait être de lire un soir par semaine pendant 3 semaines. Puis, 2 soirs par semaine…

Bravo. Vous avez franchi toutes les étapes et êtes maintenant sûr de tenir toutes vos résolutions.

Attention toutefois à ne pas tomber dans le perfectionnisme… Surtout, prenez votre temps dans la mise en œuvre de ces dernières… N’oubliez pas que la mise en place de nouvelles habitudes demande du temps et de la patience.

J’en arrive à présent au terme de cet article. Merci de m’avoir lu.

Avant de conclure, je voulais vous délivrer une information de la plus haute importance… En effet, cet article participe à un “événement interblogueur”, sur le thème “votre meilleure astuce pour appliquer vos bonnes résolutions”, organisé par Olivier Roland du blog Devenir meilleur.

Le principe de cet événement est simple : Sélectionner et compiler un maximum de conseils pratiques pour vous permettre de mettre en place vos résolutions et ainsi transformez votre quotidien. Pour aller plus loin, je vous invite à lire un article du blog d’Olivier Roland que j’ai trouvé très intéressant et qui traite de l’entraînement de la volonté. C’est par ici.

Bonne lecture et bonne année.

Vous êtes libres de partager vos résolutions et vos réactions à cet article dans les commentaires.

Biblio…

Traité de psychologie positive co-dirigé par Charles Martin-Krumm et Cyril Tarquinio (De Boeck)

Headey, B. (2008). Life goals matter to happiness: A revision of set-point theory. Social indicators research, 86(2), 213-231.

Partagez votre science :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 réponses

  1. Lynfit dit :

    Très beau programme, il n’y a plus qu’à 😉 contente d’avoir trouvé ton blog via l’événement interbloggeur d’Olivier Roland auquel j’ai également participé. Je continue de te lire…

    • Grégory Besnard dit :

      Merci pour ton message. Quel est le nom de ton blog ?
      Je te souhaite une bonne continuation. Au plaisir de nous croiser sur les pages d’olivier Roland.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *