Pour ceux qui ne me connaissent pas, je vais commencer par me présenter. Je suis Grégory Besnard et j’ai créé le blog “Des sciences pour changer de vie” en octobre 2018 alors que je cheminais pour me tirer d’une période de vie délicate. Allez j’ose le dire, il s’agissait d’une période de profonde dépression, de celle qui vous font percevoir chaque jour qui passe comme un interminable supplice dont seul le sommeil sait, temporairement du moins, vous délivrer (et encore… si vous dormez!).
En créant ce blog, mon but était simple : vous faire part des connaissances acquises lors de mon cheminement vers un état de mieux-être. Il faut dire que le chantier était de taille :

  • J’avais d’importants problèmes de peaux (eczéma, rosacée) et d’allergies qui ne me laissaient pas de repos. Cela me démangeait sans arrêt du matin jusqu’au soir, mon nez coulait et mes yeux piquaient au moindre brun d’air et, pour ne rien arranger, mon visage était rempli de rougeurs et de boutons qui me défiguraient à tel point que je ne supportais plus ma propre image dans un miroir.
  • Ma vie professionnelle n’avait plus de sens. Aussi, même si mes collègues de travail et mon salaire étaient au top, les missions que je réalisais et l’environnement dans lequel j’évoluais ne me convenaient plus. Et, chaque jour qui passait faisait revenir en moi les mêmes questions existentielles : A quoi sers-tu ? Qu’est-ce que tu fais de ta vie ? Et j’en passe…
  • Mon cadre de vie ne me correspondait plus. Je vivais alors en ville, avec ma compagne et mon fils, dans un petit appartement qui, bien que charmant, me paraissait de plus en plus étriqué.

Près de 2 ans plus tard, en septembre 2020, au moment où j’écris ces quelques lignes, le bilan de mon cheminement est plus que positif puisque je vais beaucoup mieux et que ma vie a grandement changé. J’ai totalement réformé mon alimentation, les allergies ainsi que la rosacée ont disparues, j’ai quitté mon poste et ouvert mon cabinet de psychologue en libéral (car oui, j’ai le titre de psychologue, qui, il faut le dire, je n’utilisais pas concrètement depuis plusieurs années), je me suis mis à la randonnée, je me suis formé au coaching, à l’hypnose et aux principes de l’alimentation vivante, j’ai déménagé et installé mon nouveau nid dans une maison située dans ma région d’origine, j’ai eu un autre enfant et surtout j’ai lu, lu et lu encore beaucoup de livres. J’ai beaucoup appris et ai partagé sur ce blog quelques-uns de ces apprentissages. Et, avec le recul, si je devais aujourd’hui partager avec vous la cause principale des problèmes que je rencontrais, je dirais que mon mode de vie général (alimentation, sédentarité, manque de sommeil, travail en désaccord avec mes valeurs…) générait chez moi un stress physique et psychologique qui m’a conduit, lentement mais sûrement, à cet état de dépression et de déchéance physique que je vous décrivais tout à l’heure. Dit autrement, le stress du corps et de l’esprit m’a miné jour après jour, petit à petit.

Aujourd’hui, fort de toutes ces connaissances et de ces avancées, je me trouve dans un paradoxe. En effet, alors que depuis quelques semaines ma situation, ainsi que celle de ma famille se stabilise (les nouvelle maison est investie, le déménagement est géré, ma compagne a repris le travail, les enfants sont à l’école et chez la nounou, mon activité professionnelle s’installe tranquillement…), j’ai parfois l’impression d’une grande stagnation, qui peut même se muer à l’occasion en un sentiment de retour en arrière tant sur le plan physique que psychologique : l’eczéma et les boutons refont des apparitions furtives, mon humeur fait des bons que je ne parviens pas à gérer comme je le voudrais, je m’inquiète plus que de raison pour mon avenir professionnel et financier. En bref, il y a encore des éléments en lien avec le stress qui m’entravent et qui m’empêchent de mener complètement la vie que je veux. Et c’est cela qui m’amène au défi que je me lance en 2020 et 2021 :

Lire et publier la chronique de 36 livres sérieux sur la gestion du stress et de la dépression en 365 jours.

Quels sont mes motivations pour la réalisation de ce défi ?

  • Assouvir mon goût pour la lecture et l’écriture. Il est vrai que j’adore lire, potasser et annoter des bouquins et en formaliser l’essentiel par écrit.
  • Augmenter mon expertise au sujet du stress et de ses effets pour, enfin, me libérer totalement de ses entraves. Je ressens en moi le besoin de plus en plus pressant de faire “sauter” les verrous qui me plombent encore. De plus, le fait de résumer par écrit l’essentiel de chaque livre va me permettre de structurer ma pensée, de combiner mes savoirs déjà présents avec ceux à découvrir, ce qui ne peut, à n’en pas douter, qu’augmenter mes compétences professionnelles et faire de moi un thérapeute toujours meilleur.
  • M’engager dans une nouvelle aventure stimulante. J’ai besoin de me challenger pour avancer dans la vie et l’idée de lire et de publier la chronique de 36 livres en 365 jours me motive à fond.
  • Partager. J’ai envie que le blog vous soit de la plus grande utilité possible et, forcément, le stress et la dépression sont des sujets auxquels nous sommes toutes et tous confrontés directement ou indirectement a une période ou une autre de notre vie. Je fais donc le pari qu’en vous présentant des connaissances sérieuses issues des livres que je vais lire vous pourrez en tirer, vous aussi, les plus grands bénéfices.

Comment je vais m’y prendre ?

  • Sélectionner les livres. Il est important pour moi qu’ils soient tous sérieux et basés sur des recherches scientifiques solides. A partir de là, je ne pose pas de limites, il pourra s’agir de livres “grand public” ou bien de publications plus techniques. A moi de vous en présenter l’essence de la manière la plus accessible possible. Toujours à propos de la sélection des ouvrages, il est important pour moi de ne pas établir, à l’avance, de listing des livres que j’envisage de lire car je veux laisser le challenge guider au maximum mes lectures. Le seul fait certain est que je vais démarrer les hostilités avec le livre : “Guérir le stress, l’anxiété, la dépression sans médicaments, ni psychanalyse” de David SERVAN-SCHREIBER paru chez POCKET en 2011.
  • Publier une fois fois tous les 10 jours environ, à partir du 16 septembre, date du début de mon défi, la chronique d’un livre sous la forme d’un article écrit, d’un podcast ou bien d’une vidéo. Rendez-vous aux alentours du 23 septembre pour la première chronique.
  • Appliquer les connaissances apprises. Il ne s’agit pas seulement de lire pour lire et d’écrire pour écrire mais bien de vivre dans la réalité de mon quotidien les enseignements tirés des bouquins que j’aurais consulté. Cela me permettra en outre de vous faire un retour d’expérience, in vivo, de mon évolution qui pourra, je l’espère, vous guider vous aussi dans les vôtres.
  • Tenir un journal du défi. En plus des expérimentations que je mentionnais à l’instant, j’ai aussi l’envie de rédiger, une fois par semaine, des articles, vidéos ou podcasts qui relateront mes ressentis vis-à-vis de la réalisation du défi tout au long de cette année. Ces derniers pourront aussi apporter des compléments aux lectures réalisées.

Comment saurais-je que mon défi est gagné ?

  1. Je saurais rester patient et calme avec mes enfants dans les moments où il est nécessaire de leur poser un cadre (et même quand ils ne veulent pas aller au lit ou se brosser les dents ! Et oui, ils sont encore petits…)
  2. Je saurais communiquer mes ressentis et mes besoins à ceux qui m’entourent et je ne prendrais plus leurs retours comme des attaques personnelles. Si elle lit ces lignes ma compagne comprendra ce dont je veux parler…
  3. Je serais totalement libéré des problèmes de peau qui persistent encore notamment l’eczéma
  4. Je me sentirais libre intérieurement. Je saurais profiter de ce que j’ai sans me laisser polluer par tout ce qui pourrait mal tourner et serais en mesure d’envisager les contraintes qui se présentent à moi comme de possibles opportunités. (Oui, je sais la phrase est un peu longue mais il faut bien que vous trimiez un peu vous aussi !!!)
  5. Et certainement plein d’autres choses dont je n’ai pas encore la moindre idée à l’instant où je rédige ces phrases…

Juste avant de commencer…

Je suis impatient de démarrer ce challenge même si je sais qu’il ne va pas être des plus aisés notamment lorsque l’enthousiasme du début sera retombé. En effet, lire 2, 5 voir 10 livres est envisageable mais 36 d’affilée, c’est une autre paire de manche. C’est pourquoi, je vais avoir besoin de vous ! Dès lors, vous êtes libre de me laisser un commentaire à la fin de cet article. Je ne doute pas que celui-ci saura me donner l’énergie suffisante pour aller au bout.

Faîtes déstresser les autres
  • 23
  •  
  •  
  •  
  •  

8 Comments

    1. Grégory Besnard

      Bonjour et merci pour votre message.
      Je suis ravi de l’intérêt que vous avez envers mon projet.
      N’hésitez pas à me faire des retours lors de la publication des chroniques.
      A bientôt.

      Grégory.

  1. Chotard Marie Pierre

    Bonjour Greg,
    Je suis admirative de tout ce que tu nous fais partager sur ce site!
    Est ce que je vais oser me lancer le défi de lire tes 36 chroniques? Allez je me lance…
    Bonne lecture à toi
    Marie

    1. Grégory Besnard

      Hello Marie,
      Un grand merci pour ton message. Je suis heureux de partager tout cela et, en plus, avec ce défi j’apprends moi-même beaucoup de choses.
      Le fait que tu te lances, toi aussi, ce défi de lire les 36 chroniques me donne de la motivation.
      Bonnes lectures et à bientôt sur le blog ou ailleurs.

  2. Aurelia MARTIN

    Bonjour, Grégory, heureuse de ré retrouver et hâte de suivre cette aventure et de te lire. Bravo pour l’initiative qui va être très instructive pour moi aussi.
    A bientôt
    Aurélia

    1. Grégory Besnard

      Salut Aurélia,
      Merci pour ton message qui me fait plaisir. Je vais essayer de faire le maximum pour que l’aventure soit la plus instructive possible.

      A très bientôt et encore merci pour tes encouragements

      Grégory

  3. Amanda

    Super défi! Je suis en train de lire 4 livres en même temps et il faut bien se dire que c’est plus facile à lire qu’à appliquer mais c’est tellement enrichissant, il faut aller à son rythme sans pression et se dire tous les jours “je réussi mon objectif ” car l’inconscient ne comprends que le présent ( ça sert de lire hihihi)!
    Belle initiative. Félicitations je suis certaine de votre réussite !

    1. Grégory Besnard

      Bonjour Amanda,

      Il est vrai que la lecture de livre, à partir du moment où l’on arrive à en appliquer certaines choses au quotidien, est une aventure très enrichissante.
      Merci pour votre message qui me motive à poursuivre.

      A bientôt.

      Grégory.

Laisser un commentaire